3 moyens rapides et efficaces de gérer les coups de stress

On veut tous gérer le stress… Si le stress c’est la vie, il est important de pouvoir bien gérer les coups de stress de manière à ce que notre fonctionnement ne soit pas entravé.

Le stress est un mécanisme adaptatif, il nous renseigne sur un besoin inassouvi de notre organisme. Il est donc précieux. Si on ne l’écoute pas, son accumulation devient toxique pour notre organisme,  pouvant conduire à long terme à de réelles pathologies.

Le stress est avant tout une réaction physiologique désagréable. Notre corps s’accélère tout à coup. Ce niveau d’activation importante tend également à désorganiser notre pensée qui tout à coup devient plus négative et tend à percevoir de manière aiguisée tous les “dangers” autour de nous, souvent de manière exagérée. Bien sûr, c’est un cercle vicieux car cette anxiété générée va à son tour augmenter le niveau de stress. Tout cela épuise nos organismes… surtout lorsque cela se produit de manière chronique.

Voici 3 moyens de baisser le niveau d’activation de notre organisme:

1. La respiration

C’est LA technique de prédilection. Ce qui est pratique avec la respiration, c’est qu’on l’a toujours avec soi. Elle ne nous fera jamais défaut (enfin, le plus tard possible ;-)). On peut l’utiliser de plusieurs manières mais toujours en essayant d’avoir une respiration abdominale, en soulevant légèrement le ventre à l’inspiration et en essayant de bouger la poitrine le moins possible:

  • Soit on se concentre juste sur elle, sans essayer de la changer. Vous ressentirez que petit à petit, elle s’apaisera. Prenez conscience de votre souffle et de ses deux temps: l’inspiration et l’expiration.
  • Soit on se concentre sur l’inspiration et l’expiration en comptant “1” à l’inspiration, “2” à l’expiration, “3” à l’inspiration suivante, puis “4” à l’expiration,… Décidez à l’avance jusqu’à combien vous compterez.
  • Soit on utilise la technique du comptage respiratoire: on compte (sur un rythme de 1 seconde par chiffre) 1,2,3 pendant qu’on inspire … 1,2 pendant qu’on suspend légèrement sa respiration en retenant son souffle… 1,2,3,4,5 pendant qu’on expire.

La focalisation sur la respiration a un effet rapide, surtout si on est entraîné,  mais dans certains cas, il faudra peut être la pratiquer pendant plusieurs minutes.

2. La relaxation musculaire

On passe en revue (successivement) les différents groupes de muscles de notre corps du haut en bas (sourcils, joues, bouche, épaules, poings, biceps, …) en les contractant fortement pendant 5 secondes puis en les relâchant pendant environ 15 secondes et en se concentrant sur les sensations corporelles ressenties.

Si on a peu de temps, on peut se contenter de serrer les poings fortement pendant 5 secondes et se concentrer sur les sensations de relâchement pendant environ 10 à 15 secondes. On peut imaginer la détente qui irradie dans les bras, jusqu’à notre dos.

3. La visualisation

Il n’est pas si difficile de leurrer notre cerveau. Il fait peu la différence entre la réalité et une scène imaginée. C’est d’ailleurs pourquoi l’anticipation anxieuse d’une situation à venir génère tant d’anxiété!

On peut donc se replonger en fermant les yeux dans un souvenir agréable, comme un lieu ou un moment de nos vacances par exemple.

Il suffit de visualiser chaque détail du lieu, de réentendre l’ambiance sonore, de se sentir agir ou simplement ressentir les sensations comme le vent sur le visage par exemple, on peut ré-imaginer les odeurs et les goûts associés.

 

Ces techniques ont le mérite de prendre très peu de temps. Vous pourrez choisir celle qui vous convient le mieux. Bien entendu, il faudra les pratiquer régulièrement afin qu’elle puisse livrer toute leur efficacité. Et vous, connaissez-vous d’autres techniques pour gérer les coups de stress?

Virginie BOSSUT HUBAUT

Psychologue

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 26
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *