Lorsque votre cerveau frôle l’explosion… Comment comprendre la notion de charge mentale?

La notion de charge mentale

La charge mentale semble être une notion à la mode… Si le concept existe depuis fort longtemps, il faut reconnaître que notre société moderne est pour beaucoup dans ce phénomène. En effet, notre monde va très vite et nous sommes sollicités et submergés par un nombre important d’informations qui nous arrivent en continu et presque en simultané. De même, dans cette société productiviste et perfectionniste, nous sommes de plus en plus submergés par les activités à mener qu’elles soient agréables ou non. Même les loisirs nous imposent un rythme d’enfer!

Une sensation de malaise…

A ce rythme frénétique, notre cerveau va rapidement crier “au secours” se trouvant en surcharge.

Ce ne sont pas les tâches en soit qui vont poser problème (puisqu’elles peuvent aussi être agréables) mais leur accumulation. Chaque tâche prise séparément est réalisable. Le problème vient surtout que nous nous trouvons surchargés de choses à penser ou à faire. L’impression que l’on ne pourra pas tout faire génère alors un sentiment extrêmement désagréable… du stress

Car c’est bien cela la charge mentale: la difficulté à coordonner dans le temps plusieurs tâches qui, prises séparément, ne poseraient aucune difficulté.

…Qui s’explique par les limites de notre cerveau…

Le problème, c’est que ces tâches mobilisent souvent les mêmes réseaux de neurones qui, du coup, entrent en compétition. Nous avons tous expérimentés l’extrême difficulté par exemple, de répondre à la question de quelqu’un tout en écrivant un SMS. Certains peuvent y arriver mais en ralentissant le traitement d’information et avec une déperdition importante d’information, source d’erreur … et une fatigue résiduelle accrue. Même si certaines personnes sont devenues expertes dans le mutli-tasking, les effets sont toujours délétères sur la performance et le mental.

Les mères de famille se reconnaîtront sans doute dans cette exemple… mais aussi les professionnels qui occupent souvent des tâches à responsabilités (cadres, infirmiers, médecins généralistes, chefs d’entreprise…) mais pas que…

Même si nous sommes des êtres vivants dotés d’une grande intelligence, nous sommes limités dans nos fonctions cognitives. Notre cerveau ne peut agir et penser en même temps et se doit de mener, pour le faire à bien et à l’économie, de ne faire qu’une tâche à la fois.

Notre cerveau peut même se distraire lui même. En effet, lorsque nous avons beaucoup de choses à penser et à faire, nous utilisons notre mémoire prospective. Il s’agit d’une mémoire qui programme les évènements que nous avons l’intention de réaliser. Cette mémoire se mettant à jour sans cesse tant que l’action n’est pas réalisée, elle est source de distraction pour la mémoire immédiate.

Notre cerveau a aussi besoin pour réfléchir de pouvoir se désengager du monde extérieur et de ses stimulations. Si cela n’est pas possible, parce que l’on est sollicité en permanence, on subit alors une charge mentale qui répétée peut conduire au stress, à l’anxiété, au burn out et à la dépression. Il est donc extrêmement utile de s’intéresser au phénomène. Je vous proposerai prochainement un article afin de vous permettre d’alléger votre charge mentale. A bientôt!

Virginie BOSSUT

Psychologue spécialisée en Thérapie cognitive, comportementale et émotionnelle

 

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 19
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *