La méditation: une “anti-technique” pour (peut-être) retrouver la paix

On ne peut ouvrir un magazine ou consulter un article sur le bien être personnel qui ne parle de méditation. Or, si la méditation est un formidable outil, on lui prête des vertus avec un tel excès que la technique peut en devenir intimidante et sa pratique générer une anxiété de performance. Oui, il semblerait que la méditation soit victime de son succès. Dans cet article, vous découvrirez la méditation dans toute sa simplicité. 

Méditer, ce n’est pas (toujours) retrouver son calme

Le calme est à son sens étymologique un terme marin signifiant l’absence de vent. Or, vous le savez bien, sans vent, point de mouvement en voile. Le vent est tout aussi indispensable aux marins qu’à notre vie intérieure. Si nous voulons avancer, nous avons besoin d’accepter de nous confronter aux éléments extérieurs … et intérieurs qui peuvent nous agiter… et surtout nous faire avancer… pour peu qu’on accepte de les voir et de les accueillir.

L’émotion, c’est la vie

Une vie riche est une vie intense en émotions. Quelles soient positives ou négatives, c’est ainsi, nous sommes des êtres dotés de sensibilité et il est essentiel pour notre équilibre psychologique de ne pas chercher à aller contre. Sans émotion, notre vie serait aussi palpitante qu’un électroencéphalogramme plat.

Méditer, c’est s’isoler pour mieux revenir au monde

Méditer, c’est dans un premier temps un temps d’isolement pour se retrouver et observer ce qui se passe en soi. S’écouter est la condition sine qua non pour être attentif au monde et entrer en communication avec lui.

La méditation n’est pas une technique à suivre impérativement.

Chaque expérience de méditation est singulière. Il n’y a pas une bonne manière de méditer mais une multitude de chemins pour se retrouver et se poser dans l’instant présent.

On peut focaliser son attention sur un objet (flamme d’une bougie), sur sa respiration, ses sensations physiques ou sur les bruits autour de soi.

On peut aussi simplement observer le va et vient des pensées en ne s’y accrochant pas (autant que possible).

Mais ma technique préférée est sans doute le fait de laisser venir tout ce qui vient. Et là, quelle richesse…

La méditation est un temps pour soi

La méditation est un cadeau que l’on se fait à soi même. Accepter ce qui est, ne pas lutter, permet de mieux communier avec soi.

S’il est vrai que, souvent, l’acte de méditer génère un apaisement, ce n’est pas nécessairement le but en soi.

Il n’y a aucun impératif dans l’acte de méditer, vous pouvez pratiquer à chaque fois que c’est possible, à chaque fois que cela vous semble nécessaire. Mais n’oubliez pas que ce n’est pas en pleine tempête que l’on apprend à nager.

Ce qui est intéressant avec la méditation, c’est que vous pouvez y consacrer le temps que vous souhaitez (parfois même quelques secondes), que vous pouvez le faire où vous souhaitez et comme vous souhaitez.

Point de résultat à attendre… on y trouve ce qu’on y trouve…

La méditation est avant tout un outil de libération de soi.

Virginie Bossut

Psychologue clinicienne

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *