Développer l'optimisme

Faîtes sortir l’optimiste qui est en vous! L’optimisme pour contrer le stress et l’anxiété.

L’optimisme est une variable essentielle dans les troubles anxieux et les troubles de l’humeur. Le développer vous permettra d’être moins impacté par le stress ou l’anxiété.

En finir avec le pessimisme

Les pessimistes ont tendance à croire que les malheurs durent longtemps et ont donc plus facilement tendance à renoncer plus précocement dans leurs tentatives de résolution. Les optimistes, eux, persévèrent davantage.

Si le pessimisme s’apprend par le milieu éducatif ou par résignation apprise (quand on se dit que quoi qu’on fasse, rien ne changera), l’optimisme s’apprend lui aussi. C’est une très bonne nouvelle! Tous les espoirs sont permis!

Comment apprendre l’optimisme?

  • En restructurant vos pensées

    Nous nous parlons à longueur de journée… et rarement positivement… Nos jugements sur nous mêmes sont rarement rationnels et objectifs. Il convient donc de repérer nos pensées excessives et limitantes de manière à les substituer par des pensées plus positives en encourageantes. Exemple: “Je ne m’en sortirai jamais” => “C’est vrai que je suis passé par des moments compliqués mais j’ai les ressources en moi pour réussir.  Je vais juste chercher à faire de mon mieux”.

  • En développant nos capacités à résoudre les problèmes qu’ils soient sociaux ou concrets.

    La maîtrise de techniques spécifiques (par exemple pour savoir dire non, ou pour trouver une solution à un problème) redonne confiance en l’individu qui prend ainsi conscience qu’il est en capacité de faire face avec efficacité aux problèmes qui se posent à lui.

En développant une vision positive de la vie et de l’avenir, nous apprenons à être plus persévérants et donc plus efficaces dans l’atteinte de nos objectifs. L’impact émotionnel des situations difficiles en est donc amoindri.

Nous devons donc nous entraîner à reformuler nos pensées de manière positive. C’est une vraie gymnastique qui peu à peu deviendra un automatisme. De même, il ne faut pas renoncer trop vite face à une difficulté et prendre le temps de la résoudre sans se laisser accabler par la faible efficacité … du début.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

One comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *